2018, une année record

— Dernières nouvelles — lecture en 3 minutes

Screenshot_2019-02-04_at_15.54.40.png

2018 a permis à la plateforme d’investissement Spreds de maintenir son statut de figure centrale et facilitateur dans l’écosystème entrepreneurial belge grâce à sa participation au financement de 63 campagnes ayant levé, au total, plus de 32 millions d’euros durant l’année écoulée.

2018 a été une année record pour Spreds qui, après avoir levé un peu plus de 16 millions d’euros en 2017, a réussi à imposer davantage son leadership dans le paysage financier belge. Spreds reste la solution de financement incontournable pour les jeunes entreprises du royaume grâce notamment à : ses campagnes publiques et privées (en equity ou en dette), son rôle clé dans le Tax Shelter pour start-up, son réseau de business angels (pouvant investir en direct dans différentes sociétés) et ses “Tracers” (outil de diversification facilitant la création d’un portefeuille de start-up), qu’ils soient sponsorisés par des incubateurs, fonds d’investissements ou non. Retenons également la mise en vigueur de la Note d’information (nouvelle forme d’information des investisseurs) qui a permis d’accroître de 15 % le montant moyen investi par entreprise depuis 2017. Leur digitalisation à travers la plateforme, en facilitant le travail des entrepreneurs. a également accéléré le processus de lancement d’une campagne.

Une année qui a également été bénéfique pour les investisseurs de la plateforme qui ont réaliser une plus-value grâce à la sortie officielle de leur participation dans les entreprises Jumpsquare (+35 % en moins de 9 mois) et iReachm.com (+36 % en moins de 3 ans).
Depuis plus d’un an maintenant, Spreds propose également des opportunités d’investissement en Green Bonds, à la grande joie de ses investisseurs qui financent ces campagnes, parfois en quelques heures seulement (100 000 € en six heures pour la campagne EDP Renewables). Après deux campagnes avec Eneco en 2017, c’est pour ENGIE Electrabel que Spreds a structuré une opération, en levant 1,3 millions d’euros pour un projet éolien en un temps record.

Et pour 2019 ?

Fort de cette demande des investisseurs pour de la dette, Spreds s’associe à PrivateLending, le spécialiste du peer-to-peer lending pour étoffer son offre.

PrivateLending met en relation emprunteurs corporate et prêteurs sophistiqués. Ancien Senior Vice President en charge de l’Europe continentale chez State Street Global Advisors, le fondateur de PrivateLending, Benoît Fally, a récemment rejoint le Conseil d’administration de Spreds.

Ensemble, Spreds et PrivateLending entendent offrir une solution de financement alternative aux entreprises qui, dans certains cas, ne bénéficient pas d’un soutien bancaire pour le financement de leurs besoins en fonds de roulement. C’est pourquoi la plateforme complète son offre de Tracer equity par un Tracer de dette court terme permettant de financer 10 entreprises avec un besoin en fonds de roulement. Toutes ces opérations seront analysées et structurées par PrivateLending et financées en priorité par les souscripteurs du Tracer. Une belle opportunité pour les investisseurs qui auront la possibilité de bénéficier de taux d’intérêts annuels bruts de 6 à 12 % sur une période de 6 à 24 mois et la garantie de se voir offrir une possibilité d’investissement dans ces campagnes.

Ce nouveau partenariat entre Spreds et PrivateLending offre de nouvelles perspectives pour 2019 et s’inscrit parfaitement dans la mission de la plateforme qui est de soutenir nos entreprises et favoriser la création d’emplois.