YouScribe 1A

Equity
YouScribe hopes to become the Netflix of books. The biggest digital library in Europe now offers a subscription with unlimited use.
€2,308,402
total amount raised
  • Backed by over 60 investors
This campaign has been closed
This campaign has ended. If you have any more questions or remarks, do not hesitate to contact us via info@spreds.com.

Frédéric C

J'ai vu une utilisation de votre site dans un article de mon fournisseur d'accès Internet.

Geoffrey L

Bonjour, comment bénéficier des 6 mois abonnement offert aux investisseurs ?

Merci d'avance
Longue vie à votre projet
Lacroix G.

Annick M

Bonjour, il était précisé qu'un accès gratuit pendant 6 mois serait offert en cas d'investissement dans votre société. Pourriez-vous m'informer de la procédure à suivre pour bénéficier de cet accès?
Merci

Frédéric C

Du point de vue de la santé des employés de Youscribe, sont-ils en de bonnes dispositions pour travailler? Je vous pose cette question car nous les français nous avons des gros problèmes avec le Burn out.

Vincent R

Bonjour,
Quel est le montant minimum et quel type de retour pouvons nous attendre ? est une rente annuelle ?

Thibault L

Bonjour,

Je m'apprêtais à investir dans votre société mais j'ai été surpris de constater que les hypothèses reprises dans le plan d'affaires datent de fin 2013. Il me semblerait logique de procéder à une mise à jour rapide des informations vu que nous sommes fin 2014... A titre d'exemple, pourriez-vous fournir des indications sur le nombre d'abonnés actuels et les ventes réalisées sur les 9 premiers mois 2014? Est-on en ligne avec le business plan? .
Par ailleurs, le plan d'affaire ne présente aucune information sur la concurrence dans les abonnements en ligne (YouBoox, Amazon Kindle Unlimited, Scribd, etc)... Comment Youscribe se situe-t-il par rapport à eux et le lancement du module abonnement a-t-il été couronné de succès?
Merci d'avance pour ces précisions.
Bien à vous,
Th. Léonard

Kevin H

Bonjour,
Vous parlez ci-dessous du renforcement de votre personnel afin de soutenir l'activité commercial. Lorsque l'on regarde l'équipe, vous êtes 5 pour 700 000 euros de dépense personnel. est ce qu'il y a plus de personne qu'indiquée sur ce site?
Pourquoi je viendrais chez vous acheter un livre plutôt que chez un leader?
Si chacun peut publier sur votre site, comment aller vous gérer toutes les publications, n'avez vous pas peur que l'utilisateur s'y perde?
Et ma dernière, pourquoi faire appel au crowfunding maintenant et pas au début en 2011? Y a t il un lien avec un chiffre d'affaire qui représente un peu moins de 9000 mois payés sur l'année 2013 avec des dépenses qui sont assez impressionnantes.

Juan P Entrepreneur

Nous avons mis les principaux membres de l'équipe dans la description de l'entreprise. L'entreprise compte environ 12-14 salariés à temps plein depuis 2 années, dont un nombre important d'ingénieurs de développement. Parmi les leaders évoqués, très peu proposent des modes d'accès en illimité pour l'instant (Dans la musique et la vidéo, il y a très peu d'enseignes en fin de compte et… ce sont tous des pures players). Il y a un autre argument utile pour vous : nous fournissons le service en interopérabilité totale. la solution YouScribe n'est rattachée à aucun matériel dédié (vendu en même temps par exemple). C'est nous pensons une beaucoup plus grande liberté. Concernant votre seconde remarque, Celle est très juste et c'est la raison pour laquelle nous allons séparer très bientôt les livres et les documents libres pour éviter cette confusion. Nous avons déjà fait appel au crowfunding et c'était en 2012. Selon nous, c'est l'ADN de notre projet, une bibliothèque ouverte et participative. Et c'est une bonne chose de partager le capital selon nous car ces modèles vont connaître un succès croissant qui dépendra aussi de l'engagement d'utilisateurs et d'actionnaires individuels. Les dépenses sont importantes, c'est très juste, mais c'est le projet lui-même qui l'impose : on ne peut pas réussir à modifier les usages dans l'industrie du livre sans un investissement significatif (nous sommes très loin des investissements des acteurs dans la musique ou la vidéo alors même que le marché du livre est par exemple 7 fois plus gros que celui de la musique).

Damiaan P

I can't imagine this project succeeding if they don't translate at least the website in different languages.

Juan P Entrepreneur

Hi Damiaan, you're totally right, actually we do have a translation of our website but we had side effects on the last release we made a week ago, and this functionality has been suppressed by mistake. We're working on having it back asap. Sorry about this.

Luis G

My biggest concern about French projects is their limitation to France. While a startup in Silicon Valley launches to the world, one in Paris launches to France only. I hope this is not the case to Youscribe as I like the sector and the business model and would like see this offering at an international level. However, right now I see a mix of english and french which makes it confusing. My questions are: Do you have plans to go abroad? When? Which changes will you do in the team to achieve this? Will we be able to find books in multiple languages? One that sums it all: is this an international project or is it just a French one?

Juan P Entrepreneur

Hello Louis, and sorry for the delay of our reply.
We are currently focused on the French market, but we plan to extend the business into neighbouring European countries towards the end of 2015. In order to proceed we will require additional business developers with excellent knowledge of their target markets. We have met US, UK and other so-called “Big-Five” publishers at a recent Frankfurt Book Fair who showed interest in our endeavours and we hope to establish a formal working relationship with them before the year-end.

Arben D

How come your company has a premoney evaluation of more than 5 million and is still not possible to show the right language? When Inopen the english version the website opens in french...

Juan P Entrepreneur

Hi Arben, actually we do have a translation of our website but we had side effects on the last release we made a week ago, and this functionality has been suppressed by mistake. We're working on having it back asap. Sorry about this.

Alex B

Bonjour,

Comment justifiez-vous une valorisation à 5.900.000€ ?
Par ailleurs, vous vous décrivez comme le 'youtube' ou le 'netflix' du livre, n'est-ce pas un rien déraisonnable puisque l'écrit ne jouit absolument pas de l'effet viral que peut avoir une vidéo, et qui fait justement le succès de youtube ou netflix ?

Juan P Entrepreneur

Dans l'environnement des startups et quand elle conduisent ou accompagnent de grandes mutations dans des industries traditionnelles, il est complexe de justifier comptablement et de facon crédible une valorisation. D'autant que les perspectives de marché sont difficiles à prévoir dans le temps. Qui aurait pu prévoir la généralisation des usages de Spotify ou de Twitter, de Uber, de Booking par exemple. Donc, la valorisation est une convention entre des actionnaires professionnels qui peuvent légitimement penser que les modes d'accès en illimité vont s'imposer dans la lecture de façon durable et que ce sera un grand succès. C'est sur cette base que le dirigeant a apporté une participation significative en numéraire. Concernant votre second point, nous pensons au contraire que le livre peut lui aussi rencontrer un effet de viralité, et c'est cela qui nous anime dans le projet YouScribe. Par exemple, de plus en plus d'éditeurs créent des bandes annonces pour promouvoir leurs livres. Le contenu des livres de non-fiction est aussi de plus en plus conçu pour une offre digitale, avec la création de livres enrichis (insertion de pistes sonores, de vidéos, création d'interactivité). Beaucoup de choses sont encore à inventer et nous sommes au début d'une très belle histoire.

Thomas O

Hello,

Are you planning to develop your offer of English language publications?

Thanks,

Thomas

Juan P Entrepreneur

Hi Thomas, actually we do have a translation of our website but we had side effects on the last release we made a week ago, and this functionality has been suppressed by mistake. We're working on having it back asap. Sorry about this.

Thibault L

Comment explique-t-on l'évolution du chiffre d'affaires entre 2012 et 2013? Ainsi que la chute de l'EBITDA?

Juan P Entrepreneur

Bonjour,

L’évolution du chiffre d’affaires dépend de sa capacité à monétiser son audience, développer son activité d’e-commerce et à développer le modèle Premium.
Dans sa phase de croissance, la société a prévu d’accentuer ses efforts techniques et commerciaux, d’où l’augmentation des charges de personnel en particulier.

Nous espérons avoir répondu à vos questions.

Merci.

abdou N

comment faire pour vous parlé

Juan P Entrepreneur

Bonjour,

vous pouvez nous contacter à l'adresse suivante : alexia.lefeuvre@youscribe.com

Merci !

abdou N

slt cv

[Inactive author]

[This comment is no longer available.]

[Inactive author]

[This comment is no longer available.]

Juan P Entrepreneur

Bonjour,

vous pouvez nous contacter à l'adresse suivante : alexia.lefeuvre@youscribe.com

Bien à vous,

Cortez L

C'est la culture et le savoir qu'on pérennise grâce au monde du numérique. Merci à YouScribe d'être l'outil de la préservation de la connaissance. Très beau projet.

Juan P Entrepreneur

Merci beaucoup pour tous vos compliments qui nous encouragent.
L'équipe YouScribe

[Inactive author]

[This comment is no longer available.]

Juan P Entrepreneur

Hi !

Thanks for your message ! I would rather say we haver a larger offer because you can publish all kind of contents on YouScribe. You can have a professionnal or private use of YouScribe whereas Slideshare is more focused on professionnals. We're open to all kind of people and publications.

Alexia

Alexis L

Great idea!
What's your main difference with slideshare? The possibility to sell content?

Press articles

Amazon, YouBoox, YouScribe... faut-il avoir peur de la lecture numérique en illimité?

Alors que la "Foire du Livre de Francfort" ouvre ses portes, Amazon annonce le lancement de son offre de lecture numérique illimitée en Allemagne, après l'avoir lancée aux États-Unis et au Royaume-Uni. Que penser de cette nouvelle action-commando du géant du web? La lecture en illimité ouvre-t-elle une nouvelle page de l'histoire des livres?

Abonnement numérique. Vers un Netflix du livre?

Amazon lance ces jours-ci son service d’abonnement à la lecture illimitée de livres numériques. En France et à l’étranger, plusieurs opérateurs, comme YouScribe, offrent déjà ce nouvel accès inspiré de la diffusion de contenus musicaux et audiovisuels proposée par Deezer et Netflix. Un mode de consommation qui effraie le monde du livre. Même si le prêt numérique en bibliothèque commence déjà à rendre un service équivalent.
Découvrez cet article issu d'un numéro spécial du magazine Livres hebdo.

YouScribe se rêve en Netflix du livre

Son nom sonne comme celui d'un personnage de roman. Et s'il devait endosser le costume d'un héros fantastique, Juan Pirlot de Corbion se parerait des habits d'un conquistador du cyberespace. A 53 ans, il s'est fait un nom dans l'univers de la French Tech et sa dernière création, YouScribe, est en train de s'installer tranquillement dans le paysage de l'édition numérique. Il rêve d'en faire le Netflix du livre, une plateforme sur laquelle les lecteurs, moyennant un abonnement mensuel de 9,90 euros, viendrait lire autant d'ouvrages qu'ils le souhaitent, et en illimité.
Juan Pirlot de Corbion est loin d'être un novice en la matière. Il s'était fait connaître avec sa précédente aventure entrepreneuriale, lancée en 1997 : Chapitre.com. Le libraire en ligne s'était construit une solide réputation dans la vente de livres anciens et épuisés avant de percer sur le terrain des nouveautés. Le métier était dur. Les marges s'amincissaient. Le coût de recrutement de nouveaux clients grimpait en flèche. Compliqué de continuer à grandir seul. Alors Chapitre s'est vendu à France Loisir, en 2007, et Juan a oeuvré dans le groupe durant deux ans avant d'être repris du virus start-up.
Il voulait rester dans l'Internet et dans le livre. Il en avait assez de faire des paquets et voulait goûter à l'expérience du communautaire. L'idée de la bibliothèque 100% numérique participative est née en 2010, avec les mêmes business angels que pour Chapitre. YouScribe a été lancé en 2012. Le projet : fonder la première bibliothèque européenne de documents numériques où n'importe qui pourrait publier n'importe quel document sur n'importe quel sujet. Deux ans plus tard, la plateforme compte 2 millions de références, dont 1,5 million sont en accès gratuit. L'offre est on ne peut plus éclectique : la lettre de Manuel Valls aux préfets, les statistiques du chômage, les actes de la recherche en sciences sociales, plus de 100 000 partitions de musique, les corrigés du Bac en temps réel... Tous ces contenus peuvent être intégrés à des sites web, à la façon des vidéo de Youtube.
Petit couac dans ce bel inventaire : Juan Pirlot de Corbion espérait que le trafic apporté sur son site générerait des ventes de livres. Les résultats son décevants : 2500 ouvrages sont vendus chaque mois en moyenne. Et les raisons sont tristement connues : faiblesse de l'offre + prix élevés + système de DRM contraignant. C'est à cette spirale de l'échec que notre entrepreneur hardi tente de s'attaquer. Face aux réticences des éditeurs qui rechignent à céder leur catalogue de livres numériques, il possède des arguments de poids : les 800 000 inscrits et 7,5 millions d'utilisateurs de YouScribe.
Pour lancer son concept d'abonnement à la lecture, Juan s'est inspiré du bon vieux modèle des bibliothèques municipales. La France en recense pas moins de 9500 sur son territoire, qui prêtent chaque année quelque 190 millions de livres à ses 17 millions d’adhérents. Finalement, emprunter un livre, n'est-ce pas du streaming ? C'est sur ce terrain qu'il souhaite se positionner. Pour l'heure, 100 000 titres sont disponibles dans son abonnement à 9,90 euros. Les Editions Eyrolles, Encyclopaedia Universalis ou Lavoisier ont accepté de jouer le jeu. Mais la plupart des éditeurs continuent de faire la fine bouche, tranquillement assis sur leur rente. Et en continuant d'ignorer la menace immanente : entre 2011 et 2013, la lecture a perdu 28 minutes dans les loisirs quotidiens des Français dont l'univers est de plus en plus digital. Peut-être le temps est-il venu, pour les éditeurs, d'aller retrouver leurs lecteurs, là où ils se trouvent.

Netflix en France relance le débat sur les offres de streaming en illimité

L’arrivée prochaine de Netflix sur le marché français relance le débat sur les offres de streaming en illimité de produits culturels (livres, cinéma, musique, jeux, etc.). Zoom sur les impacts constatés et potentiels.

Le streaming en illimité s’installe pour de bon en France
L’arrivée prochaine de Netflix sur le territoire français démontre un changement de perception envers la culture digitalisée et une volonté de redynamiser l’industrie culturelle. Les abonnements en illimité sont de moins en moins perçus comme des menaces pour les marchés du divertissement.
Jusqu’à présent, la France s’était montrée réticente à permettre aux modèles d’abonnement vidéo en illimité de se développer, malgré une baisse de 3 % du chiffre d’affaire des offres de vidéos digitales en 2013. Au niveau mondial, où les offres de vidéo en streaming illimité ont prospéré ces dernières années, la vidéo est partout en progression d’au moins 4 % (source : étude GFK 2014).
Démocratiser les offres en illimité pour stimuler les industries culturelles
Là où les offres de streaming illimité ont été déployées, on constate un regain de croissance : d’après une étude publiée par le Syndicat national de l'édition phonographique, le marché de la musique en France a connu en 2013 une progression de 2,3% de son chiffre d’affaires avec la démocratisation de sites tels que Deezer ou Spotify. C’est au fond constater aussi que c’est le service que les clients apprécient.
Le milieu de l’édition de livres a lui aussi vu apparaître des acteurs numériques au cours de ces dernières années, tels YouScribe, Scribd et Oyster outre-Atlantique, et plus récemment Amazon, avec son offre Kindle Unlimited. Les plus grosses maisons d’édition américaines ont déjà rejoint Scribd et Oyster, la culture numérique étant un phénomène plus ancré.
Quant aux maisons d’éditions françaises, elles commencent timidement à rejoindre ces offres. La chute des revenus de l’édition (-2,7 % en 2013) devrait logiquement les amener plus globalement à chercher d’autres sources de revenus. L’étude de 2014 publiée par Xerfi France prévoit d’emblée une progression annuelle de la vente de e-books à hauteur de 20 %.
Un temps accordé à la lecture en hausse
Si le modèle d’offre de lecture en illimité se présente comme une opportunité pour relancer la croissance de ce marché, certains considèrent également qu’il peut contribuer à augmenter le temps accordé à lecture, en déclin depuis des années. Celui-ci a diminué d'un tiers depuis 1986, perdant en cumul 9 minutes par jour.
Au Etats-Unis, où en 2012 les jeunes de 15 à 24 ans passaient 2 h 30 à regarder la télé par jour, contre seulement 7 minutes par jour à lire, les ebooks et les tablettes contribuent à changer la donne. Désormais, 43 % des américains utilisent un e-reader pour lire la presse et les lecteurs sur tablettes lisent en moyenne 9 livres de plus que les lecteurs papier par an (source : étude Online Teching Degree, 2012), empiétant ainsi sur le temps anciennement accordé à la télévision.

Des livres en streaming en accès illimités avec Youscribe

L’arrivée prochaine de Netflix sur le marché français relance le débat sur les offres de streaming en illimité de produits culturels (livres, cinéma, musique, jeux, etc.). Zoom sur les impacts constatés et potentiels avec Juan Pirlot de Corbion, fondateur de YouScribe.

Lancée en mai 2014, l’offre de YouScribe propose désormais plus de 100 000 livres en accès illimité et en streaming, avec la contribution de nombreux éditeurs : romans, guides de voyages, vie pratique, polars, livres sur le marketing et l’informatique… Pour 9,90 € par mois, les abonnés peuvent accéder de manière illimitée à l’ensemble du catalogue et lire sur tous leurs écrans : smartphones, tablettes, ordinateurs. YouScribe compte déjà plus de 800 000 membres.

Le streaming en illimité s’installe pour de bon en France

« L’arrivée prochaine de Netflix sur le territoire français démontre un changement de perception envers la culture digitalisée et une volonté de redynamiser l’industrie culturelle, » commente Juan Pirlot de Corbion, fondateur de YouScribe. « Les abonnements en illimité sont de moins en moins perçus comme des menaces pour les marchés du divertissement. »

Jusqu’à présent, la France s’était montrée réticente à permettre aux modèles d’abonnement vidéo en illimité de se développer, malgré une baisse de 3 % du chiffre d’affaire des offres de vidéos digitales en 2013. Au niveau mondial, où les offres de vidéo en streaming illimité ont prospéré ces dernières années, la vidéo est partout en progression d’au moins 4 % (source : étude GFK 2014)

Démocratiser les offres en illimité pour stimuler les industries culturelles.

Là où les offres de streaming illimité ont été déployées, on constate un regain de croissance : d’après une étude publiée par le Syndicat national de l’édition phonographique, le marché de la musique en France a connu en 2013 une progression de 2,3 % de son chiffre d’affaires avec la démocratisation de sites tels que Deezer ou Spotify. C’est au fond constater aussi que c’est le service que les clients apprécient.

Le milieu de l’édition de livres a lui aussi vu apparaître des acteurs numériques au cours de ces dernières années, tels YouScribe, Scribd et Oyster outre-Atlantique, et plus récemment Amazon, avec son offre Kindle Unlimited. Les plus grosses maisons d’édition américaines ont déjà rejoint Scribd et Oyster, la culture numérique étant un phénomène plus ancré.

Quant aux maisons d’éditions françaises, elles commencent timidement à rejoindre ces offres. La chute des revenus de l’édition (-2,7 % en 2013) devrait logiquement les amener plus globalement à chercher d’autres sources de revenus. L’étude de 2014 publiée par Xerfi France prévoit d’emblée une progression annuelle de la vente de e-books à hauteur de 20 %.

Un temps accordé à la lecture en hausse

Si le modèle d’offre de lecture en illimité se présente comme une opportunité pour relancer la croissance de ce marché, certains considèrent également qu’il peut contribuer à augmenter le temps accordé à lecture, en déclin depuis des années. Celui-ci a diminué d’un tiers depuis 1986, perdant en cumul 9 minutes par jour.

Au Etats-Unis, où en 2012 les jeunes de 15 à 24 ans passaient 2h30 à regarder la télé par jour, contre seulement 7 minutes par jour à lire, les ebooks et les tablettes contribuent à changer la donne. Désormais, 43 % des américains utilisent un e-reader pour lire la presse et les lecteurs sur tablettes lisent en moyenne 9 livres de plus que les lecteurs papier par an (source : étude Online Teching Degree, 2012), empiétant ainsi sur le temps anciennement accordé à la télévision.

À propos de YouScribe:
Crée en 2011 par Juan Pirlot de Corbion, précédemment fondateur de Chapitre.com, YouScribe propose aux internautes l’accès numérique à des milliers de livres par abonnement. YouScribe a réalisé une levée de fonds de 2 millions d’euros en novembre 2012 auprès d’investisseurs institutionnels, d’actionnaires privés et en crowdfunding.

Kindle Unlimited: quand Amazon applique le modèle de Netflix au livre

INTERVIEW Juan Pirlot de Corbion, patron de Youscribe et concurrent direct du géant américain sur les abonnements illimités, explique pourquoi cette formule est une renaissance pour l'édition.

Les méthodes utilisées par Amazon ne cessent d'être pointées du doigt, à l'image des récentes pétitions des auteurs américains ou allemands pour dénoncer les bras de fer engagés avec des maisons d'éditions. Il est un service mis en place par le distributeur en ligne qui lui n'a pas encore fait pas hurler les professionnels et qui pourrait bien révolutionner le monde du livre: l'offre Kindle Unlimited permet effectivement, pour 9,99 dollars par mois seulement, d'accéder à plus de 600.000 livres de manière illimitée.

Le géant américain applique ainsi aux livres le modèle qui cartonne dans la vidéo et la musique en ligne via Netflix ou bien Deezer. Et l'on a pu voir la crainte que provoquait en France l'arrivée du géant américain de la vidéo à la demande... Le service d'Amazon ne fonctionne pour le moment qu'aux Etats-Unis, mais il prévoit de le développer dans d'autre pays prochainement.

Des offres similaires existent déjà. Les américains Scribd et Oyster ont développé ce type d'abonnements pour gros lecteurs. En France, Youscribe en propose une équivalente depuis mars dernier. Juan Pirlot de Corbion, fondateur de cette startup et ancien fondateur de Chapitre.com, explique pourquoi il ne faut pas se dresser vent debout contre un service qu'il entend lui même imposer dans l'hexagone.

Faut-il voir l'offre Kindle Unlimited comme une menace ?

De façon générale, nous sommes tous fascinés par tous ces nouveaux outils qui nous offrent davantage de mobilité. Grâce à leur smartphone ou leur tablette, les utilisateurs vont écouter plus de musique, jouer à plus de jeux et regarder plus de films. Il faut mettre le livre là où les usages se font. La durée de lecture ne cesse de baisser en France. C'est pourquoi il faut se battre pour que le livre prenne plus de place. C'est indispensable. Il faut donc une solution d'abonnement.

C'est donc plutôt une bonne nouvelle…

L'arrivée de Kindle Unlimited signifie :" je lance un nouveau service pour les utilisateurs qui le demande". Il y a environ 15 millions d'adhérents dans les bibliothèques en France. Un modèle d'accès illimitée, c'est un modèle de streaming. L'édition s'adapte à un usage qui s'est étendu à tous les produits culturels.

Faut-il y voir une révolution ?

Oui et non. Tous les éditeurs distribuent leurs livres dans les bibliothèques. Je ne vois pas de différence avec les 200 millions de prêts de livres par an via les bibliothèques. J'estime que ce n'est pas si révolutionnaire que cela. Les clubs de livres ont existé dans les années 50. Les bibliothèques sont un relais de promotion de la lecture.

Est-ce un nouveau coup dur pour les éditeurs ?

Je ne suis pas sûr que leur mort soit aussi brutal qu'on le laisse imaginer. J'ai fait pas mal de librairie en ligne [avec Chapitre.com], et je ne suis pas convaincu que le numérique soit aussi dur pour les libraires.

Y a-t-il un modèle économique à réinventer ?

L'offre d'Amazon confirme ce que nous avons mis en place. Nous avons lancé Youscribe Unlimited en mars 2014, un service qui donne accès à 50.000 livres disponibles en accès illimité et en streaming pour 9,90 euros par mois. Notre bibliothèque s'est agrandie. Nous avons intégré les offres d'éditeurs. Nous avons la quasi-intégralité des livres numériques avec un modèle d'achat à l'acte. L'abonnement illimité tel que nous le proposons permet de rémunérer les auteurs pour chaque page vu.

Comment ?

Nous reversons aux éditeurs 60% du chiffre d'affaires en fonction du nombre de pages vues, titre par titre. C'est un peu comme Deezer ou Spotify. C'est une juste rémunération du temps passé sur des textes. C'est un peu comme la Sacem qui rémunère en fonction du nombre de passage d'un titre à la radio. C'est une révolution au sens où le modèle numérique permet de reverser en fonction de la lecture.

Combien d'abonnés avez-vous pour votre offre illimitée ?

Nous avons 800.000 membres inscrits dans la bibliothèque et quelques milliers d'abonnés à l'unlimited. Notre offre démarre très bien. L'abonnement payant nécessite que l'on ait une offre assez large. Mais je sens que les éditeurs perçoivent l'intérêt de ce type d'offre. Ça crée de l'anxiété mais globalement tous les éditeurs pensent que le livre doit être présent sur les outils mobiles. Je suis donc très optimiste. Il faut voir cela comme une renaissance pour le monde de l'édition.

Amazon lance son Kindle Unlimited : une dynamisation bienvenue du marché du livre en ligne

Cette semaine, Amazon a révélé son arme secrète pour investir sur le marché de la lecture en accès illimité. Moyennant environ 10 dollars par mois, la nouvelle plateforme proposera aux lecteurs d'accéder des milliers d'e-books différents. Une sorte de Netflix du livre. Pour Juan Pirlot de Corbion, CEO de YouScribe, c'est un nouvel acteur à prendre en compte.

Le modèle d’accès illimité a déjà bouleversé bon nombre d’industries culturelles. Deezer, Spotify, Netflix sont les enseignes les plus emblématiques de la bascule numérique. L’industrie du livre est maintenant concernée et prépare sa mutation avec prudence et avec enthousiasme.
Amazon a donc annoncé la semaine dernière le lancement d’un modèle d’accès illimité pour une vaste bibliothèque de livres numériques : le Kindle Unlimited.

Le virage numérique est incontournable

Tous les acteurs du secteur de l’édition et de la distribution s’attendaient à cette annonce car le modèle en accès illimité est sans doute le plus naturel pour la consommation des produits culturels numériques.
Kindle Unlimited vient donc dynamiser ce nouveau marché qui est déjà occupé par des entreprises comme Scribd (US), Oyster (US), YouScribe (FR) ou Skoobe (DE) pour n’en citer que quelques-unes. Plusieurs centaines de millions de lecteurs sont devenus membres de ces nouvelles bibliothèques digitales depuis 4-5 ans.
Un déséquilibre nouveau vient perturber les habitudes des professionnels du secteur. Le chiffre d’affaires des points de ventes physiques est en décroissance depuis plusieurs années, la fréquentation des bibliothèques recule.
Les contenus digitaux séduisent de plus en plus le monde des mots. Les lecteurs cherchent en effet l’efficience maximale : le plus grand nombre de textes possible, la capacité de les enrichir eux-mêmes, de les partager, l’expérience de lecture la plus confortable et la plus simple, surtout en situation de mobilité.

L'objectif ? Répondre aux besoins des lecteurs

Les lecteurs veulent l’accès immédiat (instantané même), les meilleurs conseils de lecture (en temps réel et auprès de ses réseaux). Et les lecteurs cherchent enfin, toujours et encore, le plus prix le plus bas possible. Le piratage ou l’emprunt gratuit en bibliothèques étant les expressions détournées de cette attente : plus de 15 millions de Français sont adhérents des bibliothèques de prêt et celles-ci leur prêtent généreusement environ 200 millions de livres chaque année.
On critique souvent indûment les entreprises étrangères ou les nouveaux modèles qui viennent bousculer les rentes, les habitudes, les équilibres des écosystèmes fragiles en place. Mais nous sommes aussi les premiers, vous et moi, à utiliser leurs services avec fascination, comme nous séduisent quasiment tous ces petits écrans qui nous mettent le monde infini des possibles à portée de main.
Comme créateur de l’entreprise YouScribe en 2010, et avec une belle équipe de jeunes passionnés, je vois plusieurs facteurs de réjouissance et d’enthousiasme.

Démocratiser la publication

Une bibliothèque digitale et moderne, en accès illimité, c’est un moyen formidable de donner à tous les textes et à tous les auteurs une existence permanente. On sait bien que la distribution traditionnelle du livre ne permet pas d’assurer la disponibilité totale et dans le temps et dans l’espace.
C’est également la capacité pour tous de publier (au sens de rendre public) : la sélection des éditeurs, le travail éditorial ont infiniment de valeur, comme les recommandations des professionnels mais tel travail écrit d’un collégien, telle note d’un professeur, tel rapport d’un expert ont tout autant de valeur pour leurs proches.
Sur les 8 millions d’utilisateurs de YouScribe en juin par exemple, il y eu autant de lectures pour les livres que pour toutes sortes d’écrits "publiés" par des amateurs.
La lecture est souvent une expérience plus profonde, car plus exigeante souvent, que d’autres moments que l’on passe à écouter, à jouer ou à voir. Le modèle en accès illimité, immédiat, si multiple, est tellement généralisé dans nos usages qu’il faut se battre pour que le livre y soit bien présent, qu’il fasse sa place, qu’il pousse des coudes pour exister dans le temps limité de la consommation des utilisateurs.

La lecture est en compétition avec d’autres pratiques, toujours plus originales et plus surprenantes, nous faisons le pari de mettre le plus de mots possibles dans l’océan d’images et de sons qui nous entourent.

Le streaming illimité, un coup de pouce à l'industrie du livre

Déjà testé avec succès par l’industrie musicale ou encore celle du cinéma, le streaming se présente également comme un formidable outil pour les lecteurs et un relais de croissance pour les éditeurs de livres.


Le streaming, comment ça marche ?

Souvent associé au piratage des contenus, le streaming a longtemps été un mot tabou chez les producteurs et les éditeurs. Heureusement, il a su gagner ses lettres de noblesse depuis quelques annéesgrâce à des champions du streaming comme Deezer et Spotify pour la musique, ou encore Netflix pour le cinéma. L’industrie du jeu vidéo est elle aussi en train de passer ce cap avec Sony, le constructeur de la Playstation, qui intégrera un service de cloud gaming à sa console d’ici 2015. La fameuse révolution du cloud est en train d’opérer, mais en quoi cela consiste exactement ?

Un fichier numérique streamé est lu en flux continu via internet. Le streaming, à la différence du téléchargement, ne représente donc aucune perte d’espace de stockage pour l’utilisateur, ce qui permet d’éviter la saturation trop rapide des terminaux que nous utilisons quotidiennement (PC, Smartphones, Tablettes). Soit, mais comment fait-on pour accéder au contenu recherché lorsqu’on n’est pas connecté à internet ? Pour cela, il est bien souvent possible, en contrepartie d’un abonnement premium, de synchroniser ses contenus favoris pour les stocker directement dans l’application du revendeur. Cela permet de garantir une continuité d’accès à l’offre, où que l’on se trouve, quelle que soit la qualité du réseau internet.

Un puissant outil pour favoriser l’accès à la lecture

Depuis l’automne 2013, des sites américains se sont lancés avec succès dans l’aventure du streaming d’ebooks. Les lecteurs français ne sont pas en reste et peuvent eux aussi profiter depuis mai dernier de l’abonnement YouScribe. Initialement un site de partage recensant des millions de documents, Youscribe propose désormais un catalogue de plus de 12 000 ebooks pour moins de 10€ par mois. Cette immense bibliothèque digitale peut être consultée de manière illimitée par ses abonnés, en streaming et en mode hors connexion via l’application. Je souhaite consulter seulement quelques pages d’un ouvrage sur le marketing sans avoir à l’acheter en entier ? J’ai envie de relire un classique de la littérature française ? Ou bien je me sens plutôt l’envie de découvrir un nouvel auteur de science fiction ce week-end ? Toutes les lectures deviennent possibles en un clin d’œil, sans qu’il soit besoin d’acheter et de télécharger.

Les livres en streaming illimité, une nouvelle opportunité pour les éditeurs

Les bibliothèques traditionnelles ont jusqu’à présent joué un rôle essentiel dans la démocratisation de l’usage du livre sur notre territoire. Cependant, la révolution numérique qui s’écrit vient rebattre les cartes. Pour les lecteurs d’une part, qui peuvent dorénavant accéder aux ouvrages où qu’ils soient et sans limite de temps grâce à l’abonnement illimité, ainsi que pour les éditeurs d’autre part. En effet, le modèle économique des bibliothèques de streaming par abonnement comme YouScribe, permet une rémunération proportionnelle aux nombre de pages lues. Ainsi, l’usage de chaque ouvrage apportera des royalties à l’éditeur, et donc des revenus à son auteur. Les statistiques de consultations représenteront également un bénéfice considérable, et permettront une meilleure connaissance des centres d’intérêt des lecteurs.

Le modèle du streaming illimité, en passe de devenir le modèle dominant sur tous les marchés de contenus, ouvre des perspectives intéressantes : il vient répondre à une attente du lecteur qui veut maintenant accéder instantanément aux contenus qu’il convoite, tout en permettant une rémunération équilibrée de la filière.

Lecture streaming : l'offre d'abonnement Youscribe, avec les librairies

Avec une offre de 8000 titres, le service de lecture en streaming Youscribe inaugure désormais son offre d'abonnement illimité. Cette dernière vient compléter la plateforme de vente de livres numériques, ouverte voilà quelque temps déjà. En effet, les utilisateurs peuvent tout à la fois publier et commercialiser des documents, pour lesquels la société reverse 75 % de la vente.

Annoncée au mois de mars, durant le Salon du livre de Paris, l'offre d'abonnement de Youscribe est désormais ouverte, pour 9,90 € mensuels, « sans engagement ni publicité », souligne la société.
"De nombreuses thématiques sont représentées dans la bibliothèque YouScribe : management, développement personnel, vie pratique, informatique, sciences humaines, bien-être, santé, littérature classique, etc. L'offre sera très prochainement enrichie par des ouvrages scolaires et de fiction. Les livres peuvent être lus sur l'ensemble des terminaux informatiques (ordinateur, tablettes, smartphones), via le site web et l'application YouScribe sur iOS (l'application sera prochainement disponible sur Android)."
Pour consolider l'offre à destination des internautes, Youscribe proposera également des cartes prépayées, que l'on retrouvera directement en librairies. Celles-ci pourront également publier des playlists de livres.

Pour l'éditeur et l'auteur, le monde de fonctionnement est simple et le message très clair : « L'abonnement en streaming est une solution légale, simple qui peut ruiner le développement du téléchargement illégal et conquérir de nouveaux lectorats. »

La rémunération repose sur la lecture par les abonnés, avec une rémunération proportionnelle au nombre de pages lues. Une solution qui offrira de belles économies pour les abonnés, alors que « plusieurs centaines de lecteurs ont déjà souscrit à l'offre ». Et de souligner : « YouScribe s'inscrit dans la dynamique de nos voisins européens et américains où l'ebook peut représenter jusqu'à plus de 20 % de parts de marché. Il manquait sans doute une solution simple, mobile, adaptée aux nouveaux usages, que la musique et la vidéo ont déjà entrevue. »

Pour les éditeurs, aucune exclusivité n'est réclamée, pas plus que d'engagement sur la durée : Youscribe revendique une totale transparence sur les données de lecture, le tout avec une protection maximale pour les fichiers - et dans le même temps, celle des données des lecteurs.

Enfin, pour l'éditeur, il est toujours possible, en accord préalable avec l'auteur, de valoriser tout ou partie seulement de ses ouvrages. Présenter des extraits, des chapitres, et modifier à la volée l'ensemble de l'offre compteront parmi les solutions proposées.

« Bien entendu, nous espérons pouvoir développer des offres avec différents opérateurs de la téléphonie mobile, avec une offre clef en main pour ces derniers », nous avait précisé Juan Pirlot de Corbian, fondateur de la société.

Aujourd'hui, le catalogue de documents vendus est de 500.000 titres, que l'utilisateur peut acheter. Il reçoit ensuite le fichier en téléchargement. Youscribe dénombre 2 millions de documents, 4 millions de visiteurs uniques mensuels et 620.000 inscrits.

« Une solution fluide et rapide, en et hors connexion, sur site et sur mobile, par laquelle l'utilisateur a accès à la bibliothèque sans téléchargement. Ce qui compte, ce n'est plus la possession des fichiers, mais l'accès en streaming. C'est aussi une seconde vie pour des ouvrages plus anciens ou épuisés. »

Youscribe fait appel au crowdfunding

Pour ceux qui ne la connaissent pas encore, Youscribe est une solution d’échange de documents écrits numériques. Aujourd’hui elle est considérée comme étant le Youtube européen.

Depuis sa création en 2011 des millions de documents ont été partagés entre des millions de personnes.

Désormais, Youscribe peut compter sur une communauté de plus de 310 000 utilisateurs et prés de 2 millions de documents en ligne.

Le partage est la base de ce projet, il était donc évident que la plateforme d’échange de fichier resterait sur cette ligne conductrice, c’est donc pour cela qu’elle ouvre son capital aux internautes.

En échange d’une contribution financière, le futur donateur se verra recevoir une ou plusieurs parts du capital de la société Youscribe.

Elle fait appel au crowdfunding pour accélérer son développement, notamment en renforçant ses équipes afin de proposer toujours plus de services. (traduction en ligne, lecture sur mobile…).

Pour plus d’informations : http://www.spreds.com/fr/startups/91-youscribe/

Ebooks : Les acteurs du numérique font appel au crowdfunding

Le marché du livre numérique et des applications liées à la lecture se développe mais ne génère pas encore suffisamment de revenus pour aller plus loin. Pour pouvoir innover et proposer des contenus de plus en plus aboutis plusieurs entreprises du monde du livre numérique font appel à des investisseurs et à l’implication des internautes par voie de financement participatif (crowdfunding).

Youscribe : Avec une communauté de plus de 310 000 utilisateurs, et près de 2 millions de documents en ligne, la start-up cherche à s’agrandir afin de fournir à ses utilisateurs le service digital de lecture numérique le plus complet possible. YouScribe recherche de nouvelles ressources nécessaires pour accélérer son essor, grâce au renforcement de ses équipes et à la création de nouveaux services (traduction en ligne, nouvelle liseuse, conversion de fichiers, lectures sur mobile en full HTML 5, …). Pour participer c’est ici

...

YouScribe fait appel à sa communauté pour grandir

Grâce à un système de financement participatif.Le jeudi 27 juin 2013 à 00:02:22 - 1 commentaire
Spécialisé dans le partage de documents écrits, la plateforme européenne YouScribe souhaite poursuivre sa croissance en faisant, comme toujours, appel à la communauté de ses utilisateurs. C'est donc une ouverture de son capital un peu particulière que propose cette interface qui développe constamment de nouveaux outils de lecture.

YouScribe a décidé de passer par le leader belge de micro-financement public des jeunes entreprises innovantes : MyMicroInvest. Grâce à cette initiative, la communauté des utilisateurs de YouScribe pourra également contribuer au financement de cette société qui met en ligne déjà deux millions de documents. L'investissement minimal est de 100 €.

Les corrigés du bac 2013 en accès gratuit ?

Ce sera possible et en avant-première grâce à YouScribe et au WebPédagogique

Le leader français des ressources éducatives s’associe au leader européen des publications numériques, pour diffuser tous les corrigés du bac 2013 gratuitement et en avant-première.

YouScribe l’a bien compris, l’Internet est devenu le moyen rapide privilégié de partager l’accès à la connaissance et à l’information. La société a donc pour ambition de devenir le YouTube des documents écrits.

En s’associant avec LeWebPédagogique, numéro 1 de l’éducation sur la toile, YouScribe, déjà fort d’une bibliothèque de plus de 250 000 documents dédiés à l’éducation, vient compléter son offre. Ainsi, YouScribe propose des documents rédigés par des professeurs ayant plus de dix ans d’expérience recrutés par LeWebPédagogique, ce qui garantit leur qualité. Le jour des examens, une équipe de plus de 20 enseignants est mobilisée pour donner des éléments de corrigés dès la sortie des épreuves. Pour avoir accès aux corrigés, il suffira à chacun de se rendre sur le profil YouScribe du WebPédagogique, de cliquer sur le document que vous recherchez, d’entrer votre adresse mail et vous pourrez ainsi obtenir le corrigé dans son intégralité !

YouScribe se définit comme une solution innovante qui permet d'accéder à près de deux millions de documents. Désormais, chacun peut voter, commenter, partager les documents. Jamais l’interactivité avec l’écrit n’aura été aussi forte ! Grâce à une liseuse que l’on peut intégrer en quelques secondes dans n’importe quel site, n’importe quel blog, YouScribe offre un confort de lecture sans précédent.

Cette année, pour la première fois dans l’histoire du bac, accédez gratuitement à l’intégralité des corrigés, toutes séries confondues, quelques heures après la fin de l’épreuve ! Et partagez-les instantanément sur vos réseaux grâce aux fonctions de partage.

Youscribe donne une seconde vie aux archives de presse

Positionné comme«le Youtube de la documentation écrite numérique», YouScribe cherche à développer des partenariats avec les producteurs de contenus, notamment les éditeurs de presse.

YouScribe veut devenir le YouTube de l'écrit sur internet

Le site de bibliothèque interactive et participative créé en 2011 a levé 2 millions d'euros avec pour ambition un catalogue de 30 millions de documents d'ici trois ans.

YouScribe se voit comme le Youtube de l’écrit. Rien que ça! Lorsque le site américain permet aux internautes du monde entier de poster des vidéos, la jeune pousse française table quant à elle sur leurs textes. Rapports de stage, lettres d’amour, de motivation, mais aussi nouvelles érotiques, archives ou livres numériques de grands éditeurs… tout y passe. Du bon et du moins bon.

Au total 1,8 million de documents sont désormais disponibles sur cette plateforme créée par Juan Pirlot de Corbion, le fondateur de Chapitre.com. Le site lancé en 2011 permet de publier des documents mais aussi et surtout de les feuilleter et de les partager sur les réseaux sociaux.

Selon son fondateur, "nous mettons en ligne en un mois ce que publie l’édition française en un an, soit 60 à 75.000 unités". Certes tous ces textes n'ont pas forcément une qualité littéraire digne des titres sélectionnés par les professionnels. Mais telle n'est pas son ambition. Il veut tout simplement créer une bibliothèque interactive et participative la plus vaste possible, et qui s’adresse non seulement aux professionnels mais aussi et surtout aux particuliers. "Notre travail, c’est de faciliter la diffusion, de rendre public. Nous donnons le pouvoir aux auteurs", explique Jean Pirlot de Corbion.

10 millions d'écrivains en herbe en France

L’IFOP a publié en février dernier un sondage avec le site MonBestSeller.com qui indiquait que 17% des Français, soit tout de même 10 millions de personnes, avaient déjà écrit un manuscrit et que 24% de ces graines d’écrivains désiraient être publiés. Face au parcours du combattant que constitue l’envoi d’un recueil chez un éditeur, YouScribe peut être une solution. Selon ce sondage, 55% des personnes interrogées se disent d'ailleurs prêtes à publier leur(s) texte(s) sur internet.

Principal atout? La plateforme de diffusion est gratuite. Ses utilisateurs -le site compte actuellement 250.000 membres- peuvent décider de faire payer ou non l’accès à leur publication. A l’image d'un YouTube ou d’un Dailymotion, le site vit essentiellement de la publicité. Ceux qui veulent "faire fructifier leur talent en vendant leur publication" ne conserveront que 70% de leurs revenus, les 30% restant allant à YouScribe.

Des éditeurs (Flammarion, Eyrolles, La Martinière, Gallimard…) et des institutions (Légifrance, Bibliothèque nationale de France) notamment collaborent avec YouScribe pour diffuser au plus grands nombres leurs ouvrages, documents numériques. Son président négocie également avec la presse écrite pour diffuser leurs archives.

400 à 500.000 euros de chiffre d'affaires en 2013

Le site affiche pour le moment la rentabilité d’un média qui comptabilise 1 million de visiteurs uniques. "Nous ne sommes pas dans un modèle média profitable", admet le patron d’origine belge. Mais son ambition n'en est pas moins énorme. YouScribe compte atteindre 30 millions de documents au catalogue et vise autant de lecteurs par an. "Dans 2 ou 3 ans, nous pourrons exposer des chiffres d’affaires significatifs", concède Juan Pirlot de Corbion qui évoque 400 à 500.000 euros pour 2013.

En novembre dernier, le spécialiste de la publication en ligne a annoncé la levée de 2 millions d’euros auprès du fonds d’investissement Iris Capital, d’investisseurs privés comme Philippe Oddo, Bruno Emsens, et auprès de ces principaux investisseurs historiques (Thierry Dassault, Habert Dassault Finances (Benoît Habert) notamment). Avec pour objectif de se développer à l'international.

Une bibliothèque participative

Publier un ouvrage n'a jamais été aussi simple. Grâce à internet, chacun peut à loisir s'exprimer et publier ses textes via un blog, Facebook ou même en créant son propre site en quelques clics.
Mieux encore, le site Youscribe.com se propose de recenser et publier des ouvrages de toutes natures.
Le site, qui compte aujourd'hui quelques 200.000 membres, propose ainsi à la lecture plus de 2 millions de documents.
On trouve ainsi des romans, des guides de voyages,des essais, des poèmes, des textes gratuits ou payants selon les auteurs et les éditeurs.
Le site invite les auteurs en herbe à mettre en vente leurs propres ouvrages mais aussi à partager et commenter leurs lectures préférées (ou pas).
Un vrai lieu d'échange pour tous les amateurs de livres en général et d'ouvrages numériques en particulier.
Une incroyable bibliothèque.

YouScribe partage un premier tour

Le leader français de la publication, de la vente, du partage et de la vente de documents numériques lève 2 millions d'euros auprès d'Iris Capital, d'investisseurs privés, et de ses sponsors historiques pour accélérer sa croissance,notamment à l'international.

YouScribe - 2M de documents écrits- lève 2M d'euros

Créé début 2011 par Juan Pirlot de Corbion, ex-fondateur et dirigeant de Chapitre.com, YouSCribe est une plateforme de diffusion numérique de documents écrits.

De la thèse, au roman, en passant par un rapport administratif ou une partition, tout ce qui s’écrit peut trouver sa place sur YouScribe, quel que soit son format d’origine, dans une vocation de partage pur ou de commercialisation. 2 M de documents ont à ce jour été uploadés sur le site en trois langues (français, anglais, espagnol) et 30% d’entre eux sont mis en vente sur la place de marché qu’est donc aussi YouScribe.

La start-up a développé sa propre solution HTML 5 et un player embeddable à la manière de SlideShare qui permet une lecture des documents sur l’ensemble des terminaux.

YouScribe annonce une levée de 2 M€ auprès d’Iris Capital, ainsi que d’investisseurs privés (Philippe Oddo, Bruno Emsens) et auprès de ses principaux investisseurs historiques : TDH (Thierry Dassault), Habert Dassault Finances (Benoit Habert), famille Gilberte Beaux, Clarisse (Henri & François de Maublanc). Dans un contexte de mutation digitale des écosystèmes de l’édition, il s’agit de créer une alternative aux solutions américaines capable de devenir un catalogue de plusieurs dizaines de millions de documents d’ici à 2016.

YouScribe augmente son capital de deux millions d'euros

YouScribe augmente son capital de deux millions d'euros

The Scribd of Europe, YouScribe raises €2M from Iris Capital

YouScribe announced this morning that they have raised € 2 million from Iris Capital, a leading pan-european VC fund who has partnered with Publicis & Orange in its investments. Founded in January 2011 by Juan Pirlot de Corbion, former head and founder of Chapitre.com, YouScribe is working on the digitalization of written texts, which can be read, shared, commented upon, digitally and on all kinds of reading devices.

This startup may sound eerily similar to Scribd, a US digital document hosting service, and Juan admits that the two have similar visions; however, YouScribe is focusing less on the Anglophone market and more on the European market.

Founder Juan Pirlo de Corbion has spend the last 10 years of his professional career working with publishers, both digital and print, launching Chapitre.com in 1997. Currently hosting just under 2 million documents in French, English & German. Juan plans to monetize the catalogue in a variety of ways: advertisements for free users, an eCommerce section of content producers, and a premium offer for large publishers who will not only have access to their catalague, but will receive a higher commission on each sale (80% instead of 70%). Juan says the on-line advertising market is growing from €13.9 billion in 2012 to over €20 billion in 2015, figures backed by digital think-tank IDate.

With the new round of funding, Juan plans to continue growth across European markets, with plans to roll out in 10 languages in 2013, as well as Mobile applications being released in the near future. Thanks to grant money from OSEO, YouScribe has been developing an HTML5 solution to improve natural SEO, multi-device accessibility (PCs, tablets, mobile phones) and semantic text analysis – I can only imagine how that will help them advance over the next two years.

While YouScribe is mostly focused in French, Spanish & German, the site is entirely operational in English, and Juan says that there are still quite a bit of texts uploaded in English, as well as Russian and many other languages.